Correction du 1ATP5

Difficultés à reconstituer les liens de parenté au sein de la lignée humaine.

Document 1 : différentes difficultés pour classer les restes fossiles :

-       Multiplicité du nombre d’espèces ;

-       Existence de caractères morphologiques ambigus ;

-       Les différences entre espèces peuvent être des variations individuelles au sein de la même espèce ;

-       Ambiguïté des caractères qui va au-delà du genre Homo ;

-       Un nouveau fossile n’est pas toujours une nouvelle espèce.

 

Un même fossile peut être classé dans différentes espèces du fait de la faible quantité de fossile (trois fragments crâniens).

 

Document 2 : des caractères observés pour des fossiles peuvent-ils être généralisés à l’ensemble de l’espèce ? Certains caractères utilisés pour la classification sont-ils suffisamment fiable ?

 

Document 3 : l’analyse ADN permet de faire une classification plus poussée et de visualiser les flux de gènes. Or s’il y a des flux de gènes entre deux populations alors les deux populations appartiennent à la même espèce.

Date de dernière mise à jour : 15/10/2016

×