Correction du test n°4

  1.  On trouve au niveau des feuilles, des stomates qui :
  1. sont constitués d’une cellule percée d’un orifice.
  2. permettent des échanges gazeux dans un seul sens, de l’extérieur de la plante vers l’intérieur
  3. sont localisés préférentiellement sur la surface supérieure de la feuille exposée à la lumière
  1. facilitent l’approvisionnement en CO2 de l’atmosphère interne de la plante.

 

 

2. L’ouverture des stomates au cours de la journée :

a. est fonction des conditions du milieu extérieur.

b. est maximale à tout moment de la journée pourvu qu’il y ait de la lumière.

c. est maximale quand débute l’incorporation du CO2 à la matière organique.

d. est maximale quand l’humidité de l’air est minimale.

 

3. Le très grand nombre et la finesse des poils absorbants :

a. facilitent l’ancrage au sol.

b. permettent une absorption rapide d’eau et de CO2 minéral.

c. favorisent l’approvisionnement en eau et sels minéraux de la plante.

d. dépendent uniquement du volume de l’appareil aérien.

 

4. La circulation de l’ensemble des matières dans une plante à fleurs se fait :

a. dans des vaisseaux conducteurs du xylème.

b. dans des vaisseaux spécialisés dans toute la plante.

c. dans les deux sens alternativement selon le rythme jour / nuit

d. dans les vaisseaux conducteurs du phloème.

 

5. Les végétaux peuvent se protéger contre les agressions physiques du milieu :

a. en adaptant le nombre et la position de leurs stomates sur les fleurs.

b. en arrêtant tous les échanges photosynthétiques et respiratoires avec le milieu.

c. en modifiant leur métabolisme en entrant en vie ralentie lorsque les conditions redeviennent favorables.

d. en développant, lors du passage à la mauvaise saison, des organes souterrains de réserve.

×