Correction du DS1

Synthèse

Eléments de correction.

 

Critères

Indicateurs

Eléments scientifiques

  • La méiose permet le passage d’une cellule diploïde à 4 cellules haploïdes.
  • Préparée par une duplication, elle est composée de 2 divisions successives.
  • Division réductionnelle permet de réduire le nombre de chromosomes.
  • Division équationnelle permet de réduire le nombre de chromatides.
  • Au cours de la prophase I, les chromosomes homologues s’apparient et des chiasmas entre chromatides se forment.
  • Il y a échange de matériel chromosomique ou crossing-over.
  • On obtient de nouvelles combinaisons alléliques au sein des chromosomes grâce à ce brassage intrachromosomique.
  • Au cours de l’anaphase I, les chromosomes homologues se répartissent de façon aléatoire de part et d’autre de la plaque équatoriale.
  • On obtient de nouvelles combinaisons alléliques au sein du génotype grâce à ce brassage interchromosomique.

Démarche

Problématique : Comment le brassage génétique induit au cours de la méiose est-il à l’origine de diversité génétique au cours de la reproduction sexuée ?

Développement :

  • La méiose
  • Le brassage intrachromosomique
  • Le brassage interchromosomique

2 schémas : le brassage intrachromosomique et le brassage interchromosomique.

Schémas attendus

Exercice 2

1 /0,5
Le caryotype de la drosophile comprend 2 chromosomes à 2 chromatides
Le caryotype de la drosophile comprend 8 paires de chromosomes
Le caryotype de la drosophile comprend 3 paires de chromosomes et 2 protéines sphériques

 Le caryotype de la drosophile comprend 4 paires de chromosomes

 

2 /0,5
 Lallèle responsable de la couleur claire du corps est dominant par rapport à l’allèle responsable des ailes vestigiales
L’allèle responsable de la couleur claire du corps est dominant par rapport à l’allèle responsable du corps noir
L’allèle responsable des ailes vestigiales est dominant par rapport à l’allèle responsable des ailes longues
L’allèle responsable de la couleur noire du corps est un allèle sauvage

 

3 /0,5
Ces croisements illustrent les brassages intrachromosomique et interchromosomique
Ces croisements illustrent le brassage intrachromosomique

Ces croisements illustrent le brassage interchromosomique
Ces croisements sont responsables d’une aberration chromosomique

 

4 /1
Les gènes impliqués dans ce brassage sont liés
Un seul gène gouverne la couleur du corps

Les gènes impliqués dans ce brassage sont indépendants
Le gène gouvernant la couleur du corps situé sur le chromosome 2 est un des deux gènes impliqués dans le croisement

 

5 /0,5
Toutes les cellules du corps de la drosophile sont haploïdes
Les résultats du premier croisement (F1) permettent de déterminer quels sont les allèles dominants
On appelle test-cross, l’évènement responsable d’une recombinaison intrachromosomique
Les drosophiles « sauvages » sont plus dangereuses que les drosophiles « mutées »

Date de dernière mise à jour : 10/10/2016

×