DM 1

Extrait du sujet des Emirats arabes unis session 2016. Eléments de correction.

Critères

Indicateurs

Eléments scientifiques

  • La méiose permet la production de gamètes, cellules haploïdes, en réduisant le nombre de chromosomes.
  • A l’anaphase I, on obtient deux cellules filles haploïdes, une qui contient un chromosome X et une qui contient un chromosome Y.
  • La deuxième division de la méiose permet d’obtenir 4 cellules : une moitié des cellules contient un chromosome X, l’autre moitié un chromosome Y.
  • Si, au cours de la fécondation, il y a fusion entre un ovocyte qui contient le chromosome X et un spermatozoïde qui contient un chromosome Y, alors on obtient un zygote XY qui développera un phénotype masculin.
  • Au cours de la prophase I, les chromosomes homologues échangent du matériel chromosomique (= crossing-over) au niveau de chiasma.
  • Les chromosomes sexuels possèdent des parties homologues qui peuvent donc subir des crossing-over.

Démarche

Problématique :

Comment aboutit-on normalement à un caryotype masculin ? Comment le gène SRY peut-il se retrouver sur le chromosome X ?

Démarche :

  • La méiose permet d’obtenir des gamètes qui portent soit un chromosome X soit un chromosome Y. Lorsque la fécondation utilise le gamète qui porte Y, on obtient un caryotype XY permettant la mise en place d’un phénotype masculin.
  • Un crossing-over entre X et Y au niveau de leurs portions homologues peut transférer le gène SRY du chromosome Y au chromosome X.

Schémas :

  • Brassage interchromosomique expliquant la répartition des chromosomes X et Y ou schéma de l’anaphase I.
  • Crossing-over entre X et Y montrant le transfert du gène SRY.
×