Correction du bac blanc n°1.

GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : Des hommes sans chromosome Y

Critères

Indicateurs

Eléments scientifiques

Méiose :

  • Formation des gamètes par deux divisions successives précédées par une duplication de l’ADN.
  • Une cellule diploïde donne 4 cellules haploïdes.
  • 1ère division de la méiose = division réductionnelle.
  • Description des 4 étapes.
  • Obtention de 2 cellules haploïdes avec des chromosomes bichromatidiens.
  • 2ème division = division équationnelle.
  • Description des 4 étapes.
  • Obtention de 4 cellules haploïdes avec des chromosomes monochromatidiens.

 

Fécondation :

  • = fusion d’un gamète mâle et d’un gamète femelle.
  • Obtention d’une cellule-œuf diploïde

 

Cas d’Erwan

  • Au cours de la méiose chez le père d’Erwan, il y a eu une recombinaison génétique.
  • Chiasma entre une chromatide du chromosome Y et une chromatide du chromosome X.
  • Echange de matériel chromosomique dont le gène SRY = crossing-over.
  • Le spermatozoïde qui contient le chromosome X avec le gène SRY utilisé au cours de la fécondation avec un ovule de la mère d’Erwan donne un individu XX avec le gène SRY.

 

Démarche

Problématique : Comment dans le cas général on arrive à u individu au caryotype XY ? Comment Erwan se retrouve-t-il avec un caryotype XX et le gène SRY ?

 

Plan :

Reproduction sexuée dans le cas général.

Explication du cas d’Erwan.

 

Schémas :

Schémas de la méiose.

Schéma expliquant l’obtention d’un individu XY.

Schéma du crossing-over dans le cas d’Erwan.

Schéma de la fécondation aboutissant à Erwan.

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE : Paléoplages en baie d’Hudson

1- Au cours des 6000 dernières années, le niveau de la mer /0,5
☐ s’est abaissé d’environ 2,5 m.
☐ est resté inchangé.
⇒ s’est élevé d’environ 2,5 m.
☐ est resté au niveau actuel de la mer.

 

 

2- Le glacier qui recouvrait la baie d’Hudson il y a - 6 000 ans /0,5
⇒ a aujourd’hui disparu.
☐ a aujourd’hui une surface plus réduite.
☐ a aujourd’hui conservé sa surface.
☐ présente aujourd’hui une surface supérieure.

 

 

3- En baie d’Hudson, la lithosphère continentale /1
⇒ se soulève en moyenne à un rythme de 10 mm par an depuis 6 000 ans.
☐s’est soulevée en moyenne à un rythme de 10 mm par an depuis 6 000 ans et ne se soulève plus depuis 10 ans.
☐ s’est soulevée brutalement de 10 m il y a - 6 000 ans.
☐ s’est soulevée récemment de 15 cm par an.

 

 

4- Pour conclure, la présence des paléoplages en altitude peut s’expliquer par  /1
☐ une remontée de la lithosphère continentale et une baisse du niveau marin.
☐ une remontée de la lithosphère continentale et une élévation du niveau marin, il y a 6000 ans.
⇒ la fonte du glacier et la remontée de la lithosphère continentale qui se poursuit actuellement.
☐ à une élévation du niveau marin, consécutif à l’extension du glacier.

 

GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION : La culture de la vanille

Critères

Indicateurs

Eléments scientifiques tirés des documents

Document 1 :

  • Région d’origine de la Vanille : Sud Mexique et Guatemala.
  • Régions de culture : Amérique Centrale et Nord de l’Amérique du Sud, Afrique centrale et Madagascar, Asie du Sud Est et Indonésie.

 

Document 2 :

  • Stigmate protégé par le rostellum donc pas d’autopollinisation.
  • Pollens regroupés en pollinies gluantes.
  • Pas de production de nectar mais des molécules odorantes (1,8-cinéole) donc possibilité d’attirer des pollinisateurs.

 

Document 3 :

  • Deux pollinisateurs possibles : Mélipona et Euglossa.
  • Euglossa plus grande que Mélipona.
  • Observation d’Euglossa avec des pollinies sur le dos.
  • Euglossa attirée par le 1,8-cinéole.

 

Document 4 :

  • Aire de répartition d’Euglossa : Sud des Etats Unis, Mexique et Guatemala.
  • Euglossa absente des aires du cultures donc pas de pollinisation naturelle possible.

 

Document 5 :

  • L’Homme pousse le rostellum et met en contact manuellement pollinie et stigmate.
  • Autopollinisation au cours du « mariage » donc production de gousse.

Eléments scientifiques tirés des connaissances

  • La fécondation croisée demande des vecteurs pour transporter le pollen.
  • L’utilisation de pollinisateurs sous-entend une coévolution.
  • La production du fruit se fait après pollinisation puis fécondation.

Démarche

Problématique : Pourquoi la culture de la Vanille en dehors de son aire de répartition nécessite l’intervention de l’Homme ?

Réponse :

  • Dans l’aire de répartition naturelle, la pollinisation croisée de la Vanille se fait grâce à l’abeille Euglossa.
  • Dans la zone de culture, l’autopollinisation est rendu possible par une manipulation de l’Homme.
×