Correction du 3TP7

La déchirure musculaire.

Lors d’un départ d’un 100 mètres, le sprinteur s’est écroulé sur la piste puis se tient le muscle du mollet. Le sprinteur ne pouvait plus prendre appui sur le membre blessé. Le médecin, appelé sur le terrain, constate un creux en plein milieu du muscle ressemblant à un sillon transversal qui est douloureux à la palpation et qui est le témoin de la lésion (fracture) du muscle. Le médecin a demandé la civière pour transporter le sprinteur à l’infirmerie du stade.

A l’hôpital, le sprinteur a subi une échographie au niveau du muscle du mollet.

3tp7 echographie

1 – Le principe de l’échographie

 L'échographie est dérivée de la technique du sonar pratiquée en milieu aquatique, pour détecter un objet présent  qui pourrait être devant un sous-marin. Le principe de fonctionnement de l'échographie étant le même que celui du sonar, plus la structure est éloignée, plus l'écho mettra du temps à revenir.

 On applique un gel sur la peau du patient pour supprimer d'éventuelles poches d'air entre la peau et le sonde, car l'air empêche l'absorption des ultrasons. Sans ce gel, les ondes seraient réfléchies par la peau. Les ultrasons sont émis par un appareil générateur de haute fréquence relié à une sonde.

 La sonde classique contient une "barrette" composée d'un émetteur d'ultrasons et d'un récepteur d'échos inaudible par l'oreille humaine, disposés côte à côte. Lorsque l'un d'entre eux émet un ultrason, celui-ci pénètre dans la peau, jusqu'à ce qu'il soit arrêté par une structure et réfléchi. L'ultrason est alors renvoyé dans la sonde. L'écho ainsi obtenue est analysé par un ordinateur qui le transforme en une série de "coupes" anatomiques, et l'affiche sur un écran vidéo. L'échographie distingue des formes, des densités, les différences entre os et tissus, entre tissu et liquide et cet ensemble de renseignements est complété et transformé en image par l'ordinateur de l'appareil. L'image se fait en niveaux de gris selon l'intensité de l'écho en retour.

2 - Le sprinteur a blessé son gastrocnémien donc un organe mou. L’échographe permet de mettre en évidence une blessure au niveau du muscle.  

3 –  On voit sur 5 cm de long et 0,5cm de large une tache noire. On peut l’interpréter comme un dépôt de sang. Si il y a un dépôt de sang, on peut dire que le muscle s’est déchiré et a aussi rompu des capillaires sanguins.

5 –  Comment qualifier cette blessure ?

L'examen clinique du patient par le médecin montre dans les minutes qui suivent l'accident, une déplétion (un creux) en plein milieu du muscle ressemblant à un sillon transversal qui est douloureux à la palpation et qui est le témoin de la fracture du muscle. Relativement rapidement, apparaît une ecchymose en surface, témoin d'un hématome en profondeur qui vient combler les lésions décrites précédemment. Un oedème survient le plus souvent et masque l'ensemble des reliefs du muscle traumatisé.

Comme on constate un espace rempli de sang, on peut qualifier la blessure de claquage.

6 –  Pourquoi un repos de 6 semaines est prescrit.

Le délai de six semaines est prescrit pour permettre la résorption de l’hématome et la cicatrisation entre les fibres musculaires.

7 – Pourquoi le médecin prescrit dans 6 semaines une nouvelle échographie ?

Si le médecin prescrit une échographie six semaines après l’accident musculo-articulaire : c’est pour vérifier si la cicatrisation est totale ou non.

8 - Donner au moins un argument qui montre que le muscle est impliqué dans le mouvement.

Le muscle ne peut plus se contracter de manière efficace à cause de la douleur donc on observe une impotence. Il y a perte de l’appui et du mouvement.

9 – Pour éviter un claquage, il faut réaliser un échauffement afin d’augmenter la température du muscle et sa perfusion. Le muscle est alors plus efficace dans la contraction.
 

Luxation de la cheville

Suite à un tacle appuyé, un footballeur n’a pas pu se relever. Le kinésithérapeute, appelé sur le terrain, après un examen clinique, a demandé la civière pour transporter le joueur.

A l’hôpital, le joueur a subi une radiographie aux rayons X de la cheville.

 

Etude d’une radiographie aux rayons X d’une cheville d’un footballeur

 

1 -  Les rayons sont une forme de rayonnement électromagnétique à haute fréquence dont la longueur d'onde est comprise approximativement entre 5 picomètres et 10 nanomètres. L'énergie de ces photons va de quelques eV (électron-volt), à plusieurs dizaines de MeV. C'est un rayonnement ionisant utilisé dans de nombreuses applications dont l'imagerie médicale (« radiographie conventionnelle »).

Les principales propriétés des rayons X sont les suivantes :

  • ils pénètrent facilement la « matière molle », c'est-à-dire la matière solide peu dense et constituée d'éléments légers comme le carbone, l'oxygène et l'azote, et sont facilement absorbés par la « matière dure » (matière solide dense constituée d'éléments lourds) ;
  • c'est ce qui permet l'imagerie médicale (radiographie, scanner) : ils traversent la chair et sont arrêtés par les os.

 

2 – Il y a suspicion de fracture d’os et les RX permettent de mieux visualiser la matière dure.

– La blessure du footballeur est un déboîtement  entre le  tibia et le talus.

 

5 – La blessure est une luxation

 

6 – La mobilisation de la cheville devient impossible car la tête tibiale  ne peut plus tourner sur le talus.

 

7 – L’articulation est la structure qui permet la mobilisation entre deux segments donc l’articulation est impliquée dans le mouvement.

3tp7 radio

La rupture du tendon d'Achille.

Lors d’un départ d’un 100 mètres, le sprinteur s’est écroulé sur la piste.

Le sprinteur n’a pas pu se relever. Le médecin, appelé sur la piste, après un examen clinique de la cheville gauche, a demandé la civière pour transporter le sprinteur à l’infirmerie du stade.

A l’hôpital, le joueur a subi une IRMN au niveau du talon du membre inférieur gauche.

3tp7 irmn

–  L’imagerie par résonance magnétique nucléaire utilise un champ magnétique (aimant) et des ondes radio. Aucune radiation ionisante n’est émise.

Son principe consiste à réaliser des images du corps humain grâce aux nombreux atomes d’hydrogène qu’il contient. Placés dans un puissant champ magnétique, tous les atomes d’hydrogène s’orientent dans la même direction : ils sont alors excités par des ondes radio durant une très courte période (ils sont mis en résonance). A l’arrêt de cette stimulation, les atomes restituent l’énergie accumulée en produisant un signal qui est enregistré et traité sous forme d’image par un système informatique.

Elle permet de faire des images en coupes dans différents plans et de reconstruire en trois dimensions la structure analysée.

L’IRM est utilisée pour étudier les blessures musculo-articulaires.

4 –  Comment appelle-t-on cette blessure ?

On observe une discontinuité de la structure tendineuse donc la blessure est une rupture totale du tendon.

 

5 –  Donner au moins un argument qui montre que le tendon est impliqué dans le mouvement.

Le muscle du mollet (gastrocnémien) en se contractant tire sur le tendon d’Achille qui tire sur le calcanéum. Cela provoque l’extension du pied. En cas de rupture du tendon, le pied ne reçoit plus de traction par le tendon donc l’articulation n’est plus mobilisable.

×