Correction du 3TP1.

Une étape essentielle : la 8ème semaine de développement.

Après 8 semaines, chez le garçon

Avant 8 semaines, indifférenciés

Après 8 semaines, chez la fille

Pénis

Tubercule génital

Clitoris

Urètre

Sillon uro-génital

Petites lèvres

Scrotum

Tubercules labio-scrotaux

Grandes lèvres

Testicule

Gonades indifférenciées

Ovaires

Épididyme

Conduits déférents

Vésicules séminales

Prostate

 

Canaux de Wolff

Disparition

Disparition

Canaux de Müller

Trompes de Fallope

Utérus

Vagin

 

 

Du sexe génétique au sexe gonadique.

Les femmes ont 2 chromosomes X alors que les hommes ont un chromosome X et un chromosome Y.

D’après les observations des individus atteints du syndrome de Turner, peu importe le nombre de chromosomes X, s’il n’y a pas de Y, il se développera des ovaires.

Avec le syndrome de Klinefelter, à partir du moment  où il y un chromosome Y, il y a développement de testicule.

Donc le chromosome Y est responsable de la mise en place du sexe gonadique masculin.

Un individu XX possédant des testicules possède sur l’un de ces chromosomes X un gène SRY  qui normalement est présent sur le chromosome Y. Ce morceau de Y serait donc responsable de la mise en place des testicules.

Le gène SRY permet la transformation de la gonade indifférenciée en testicule. S’il est absent la gonade indifférenciée devient un ovaire.

Du sexe gonadique au sexe phénotypique.

Dans le cas des testicules féminisants, la testostérone n’agit pas et on observe une absence des canaux de Wolff et de Müller.

→ la testostérone est indispensable au maintien des canaux de Wolff.

Dans le cas d’une hyperandrogénie maternelle, la testostérone maternelle provoque le maintien des canaux de Wolff et on observe aussi le maintien des canaux de Müller.

→Confirmation du rôle de la testostérone dans le maintien des canaux de Wolff mais elle n’agit pas sur les canaux de Müller.

Dans le cas d’une persistance du canal müllérien, il y a sécrétion d’une AMH inactive.

→l’AMH agit sur les canaux de Müller en provoquent leur régression.

Bilan

×