Préparation de la séance 3.

Les surplus d’intrants sont lessivés des sols vers les rivières par les eaux de ruissellement.

L’eutrophisation est due au développement intensif des végétaux d’un milieu naturel sous l’effet des engrais lessivés. Cette accumulation provoque une asphyxie du milieu et tous les êtres vivants de ce milieu meurent.

La bioaccumulation est l’accumulation des produits phytosanitaires au sein des organismes constituants un réseau trophique. Au fur et à mesure que l’on monte au sein de la chaîne alimentaire, ces produits sont de plus en plus concentrés dans les tissus des êtres vivants. Cela est dangereux pour l’Homme puisqu’il se nourrit d ces organismes contaminés et, comme il se situe souvent en bout de chaîne alimentaire, il ingurgite de grande concentration de ces produits.

L’agriculture utilise 70 % de l’eau potable principalement pour l’irrigation.

Cette consommation d’eau a suivi l’augmentation des surfaces des terres irriguées. Les prélèvements d’eau pour l’irrigation devraient doublés d’ici 2050 mais il se pourrait que l’agriculture ait moins besoin d’eau si on augmente le rendement hydraulique.

L’agricultures rejettent aussi des gaz à effet de serre du fait de la déforestation, du chauffage des bâtiments d’élevage, de l’utilisation de machine agricole, de la fermentation de la digestion et des excréments et de l’utilisation d’engrais azotés.

En tant que consommateurs, on peut limiter notre bilan carbone en :

  • Privilégiant la nourriture végétale ;
  • S’approvisionnant localement ;
  • Consommant des denrées de saison.
×